12 mai 2008

12 mai : Into the wild

Salut,

mon périple en solitaire d'un mois dans les provinces de l'atlantique est en préparation. Pour vous donner une idée de l'esprit du voyage, le film Into the wild m'inspire beaucoup mais pas d'inquiétude la fin ne me concerne pas.

Voilà, je vais donc partir pour un voyage de plusieurs milliers de kilomètres vers l'est du canada. Je serai équipé de deux jambes, d'une tente, d'un sac de couchage, d'un tapis de sol, de jumelles, de mon appareil photo, de vêtements chauds, et de quelques provisions, d'une bonne paire de chaussures et de claquettes pour le confort à l'arrivée, et d'un sac à dos pour ranger tout ça.

Je part de Montréal le 1er ou le 2 juin et je vais traverser le Québec, visiter le Labrador, puis l'île de Terre Neuve, La Nouvelle Ecosse, l'île du prince Edward puis les îles de la Madeleine, puis le Nouveau Brunswick, La Gaspésie, et retour vers la ville de Québec pour la fête nationale et pour les 400 ans de cette province.

Le credo de ce périple est le voyage en solitaire, sans technologie (internet, téléphone), sans assistance, sans pétrole (sans voiture mais en stop, traversier, bus, marche, voire vélo) et juste pour la beauté des paysages, de la rencontre avec les gens, et les animaux (baleines...), et se ressourcer, lire et écrire.

Ne m'en voulais pas d'être silencieux, on ne fait pas un voyage comme ça tous les jours...quoique, rien n'est impossible.

Mes premières étapes sont programmées pour un peu de sécurité et pour gagner du temps :

  • Pouce comme ils disent ici (en attente de réponse) ou bus de Montréal à Rimouski

  • Traversier le 3 juin pendant 3 jours en remontant le St Laurent jusqu'à Blanc-Sablon (frontière du Labrador).

  • Une chambre m'attend la haut, je souhaite rentrer en marchant dans cette province du Labrador et y faire du camping sauvage. A Blanc-Sablon, l'hôtelière me prêterait un chalet pour du camping également. Je ne sais pas combien de temps, je vais y rester, 3 ou 4 jours, je pense.

  • Puis Traversier de Blanc-Sablon à Ste Barbe, sur l'île de Terre-Neuve.

  • Ici, je ne souhaite plus rien prévoir mais les étapes énoncées ci dessus sont les bonnes dans l'ordre ou dans le désordre, on verra où les conseils des gens et l'envie, et les jambes me mèneront.

Des parcs nationaux, des sites exceptionnels sont au programmes, des marées uniques au monde, je vais sûrement voir les baleines aussi, et des choses que je n'imaginent pas encore.

Le meilleur reste à venir.

Franck.

Posté par BIGGREEN à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 12 mai : Into the wild

Nouveau commentaire