08 août 2008

Mi figue mi raisin

Salut,

voilà une semaine mi figue mi raisin :

à moitié malade : Je me suis soigné en me couvrant un peu plus et en me reposant un peu plus, en prenant une à deux fois par jour de l'aspirine à la vitamine C, et un Efferalgan 1000 donné par le coloc.. Il fallait bien faire quelquechose ("faire de quoi" comme ils disent ici) parce sans voix pas moyen de travailler...et puis à moitié malade et fébrile, c'est pas la peine de sortir avec les copains.

à moitié bon dans le travail : il reste 3 jours sur la période de paie, et je suis seulement en bande 3 alors que je m'étais habitué à la bande 5...la bande maxi. L'énergie n'est pas bonne...rien à transmettre...C'est frustrant. J'ai malgré tout terminé ma traduction en espagnol de 60 pages du projet de garderie pour laquelle je vais travailler: je serais payé lundi.

Dette à moitié payée : J'ai eu 3 jours de paie Greenpeace (de la période de paie précédente) et j'ai pu payé 300$, la moitié de ce que je dois.

à moitié content : content de faire 10 km de vélo chaque jour, content d'aller un peu mieux niveau maladie, content d'être à Montréal, qui reste très accueillante. Content de me tenir à peu près a un rythme de sport quotidien. Content d'avoir fait des bonnes courses où je me suis fait un peu plaisir après la période de vache maigre qui mange des pâtes. Je vais revoir Armelle, la fille belge avec qui j'ai passé quelques jours pendant mon périple. j'ai des nouvelles de Julie, la québécoise en Tunisie, rencontré à l'aéroport. Je me suis surpris à être fluide en anglais pendant mon argumentation Greenpeace au porte à porte, + l'espagnol que je renforce, je suis content.

à moitié pas content : Le proprio. du bâtiment impose des travaux à ses locataires...ça tape tout le temps, et quand les ouvriers viennent chez nous, ils ne respectent pas les délais annoncés, ils laissent une place sale. Quand ils souhaitent venir, ils prennent RDV et ne viennent pas alors qu'on a mis tous les meubles au milieu des pièces!!! La décision qui est la mienne est de ne plus les laisser rentrer sans compensation financière pour perte de jouissance de l'appartement ! La décision est acceptée par les colocs. dont Lysanne, et aussi par d'autres personne du bâtiment. Je ne paierai pas le loyer de septembre ! Les voisins du dessus braillent des fois, le chien est toujours aussi grognon et fait du bruit avec ses griffes quand il marche (on lui fait un barrage dans un coin du salon).

En vrac : Content de ne pas dire n'importe quoi même si je me sens un peu le cul entre deux chaises. Lucide mais pas à l'aise, serein en attente mais frustré, ça va revenir mais c'est chiant et long.

Je ne pense pas changer d'appart'.

Vivement que je travaille à la garderie, et que les finances aillent mieux.

J'ai pas trop envie de sortir, mais bon jvais rencontrer personne sinon.

Demain samedi, je vais faire du bénévolat pour Greenpeace à la fête Bio Paysanne, avec possibilité d'améliorer ma moyenne de points pour une meilleure rémunération. Un événement important où on tiendra un stand Greenpeace.

Le parler québécois me gonfle quand j'y pense mais pas quand je l'entends...mais quand j'y pense...L'accent et les expressions du 19eme siècle...C'est gonflant. Vive la culture française : la langue, les connaissances. Et puis, le plus pénible, c'est de leur ressembler par le langage mais d'avoir une culture différente, autant que la différence soit flagrante pour regarder de l'extérieur. J'ai comme une sensation de supériorité parfois, je touche du doigt l'arrogance française, le pire c'est que les français sont souvent aussi arrogants entre eux.

Je ne vais pas tarder à couper mon bouc de 2 mois et demi...J'ai besoin de tourner une page, de me proposer du changement. Je vais retourner vers une apparence plus lisse, je ne sais pas à qui ça plaît et qui ça gène le plus.

Montréal a un climat vraiment pas terrible : hiver long et rigoureux et été humide (pluie et air moite). + Montréal est impraticable : Neige l'hiver et en été : Travaux des routes défoncées par le gel, et rénovation des appartements...

Bref, les deux ou trois premiers jours depuis le retour étaient supers, et depuis, c'est laborieux. ça ira mieux lorsque j'accepterai de proposer les aspérités d'accroche à la vie des autres...Non ça c'est pour les autres justement, ça ira mieux quand j'accepterai mes propres aspérités différentes, et que je les partagerai plus avec les gens qui me ressemblent. 

Je suis toujours content de travailler à Greenpeace, et croit toujours en eux et en La Cause. Je ne vois pas quel boulot je pourrai faire en France, surtout en France. Le rythme ici me convient parfaitement mais je ne veux toujours pas demander ma résidence permanente. ça devient pénible de n'être ni d'ici ni d'ailleurs.

Je continue de lire L'Oeuvre au Noir de Marguerite Yourcenar.. Prochain roman, Un milagro en equilbro (un miracle en équilibre) roman hispanophone de Lucia Etxebarria.

Biz à tout le monde.

Franck.

Posté par BIGGREEN à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mi figue mi raisin

Nouveau commentaire